Voici le communiqué de presse de la FTQ-Construction expliquant son point de vue concernant « Le convoi vers Québec » en appui aux camionneurs.

Le Local 3 partage entièrement ce point de vue.

Michel Ortolano
Directeur général

Montréal, le 1er février 2022. – Au cours des dernières heures, la FTQ-Construction a été interpellée par rapport au soutien d’un convoi routier vers l’Assemblée nationale, une initiative calquée sur la manifestation actuellement en cours à Ottawa.

Bien qu’elle soutienne le droit inaliénable de s’exprimer et de manifester, la FTQ-Construction privilégie plutôt les actions visant à démontrer une solidarité plus grande que jamais avec les travailleurs et travailleuses de la santé, notamment par le respect des normes sanitaires telles que recommandées par la Santé publique.

La FTQ-Construction est un syndicat près de ses membres et notre devoir est d’abord et avant tout envers les travailleurs et travailleuses de la construction. Elle défend et accompagne ceux et celles qui pourraient vivre de la discrimination ou des pénalités dans le cadre de leur travail sur les chantiers. C’est ce que nous faisons depuis le début de la pandémie.

Rappelons qu’en mars 2020, la FTQ-Construction a demandé la fermeture des chantiers pour s’assurer que les mesures sanitaires soient mises en place afin que tous et toutes puissent travailler sans crainte pour leur santé. Suite à ces interventions, le gouvernement a mis en place un comité en santé et sécurité pour s’assurer que ces mesures continuent d’être appliquées.

La FTQ-Construction a été au cœur du débat entourant la réforme des lois en santé et sécurité du travail. Des représentants en santé et sécurité de notre syndicat interviennent continuellement pour veiller à ce que les travailleurs et travailleuses puissent œuvrer dans des milieux sécuritaires. La FTQ-Construction doit encore exiger des installations sanitaires décentes sur nos chantiers, c’est un combat de tous les jours.

Nous croyons qu’il est de la responsabilité des employeurs d’appliquer d’autres mesures comme la distanciation sociale ou de prévoir des accommodements avant d’exiger une preuve de vaccination. Rappelons qu’il n’est pas obligatoire d’être vacciné pour travailler sur un chantier québécois. Nous respectons le choix de certains de ne pas vouloir se faire vacciner, il n’est toutefois pas de notre ressort de remettre en question l’ensemble des directives sanitaires recommandées par la Santé publique.

Les deux dernières années ont été difficiles pour tout le monde. Nous sommes très conscients que la pandémie a eu un impact financier, moral et social majeur sur tous et toutes.

La FTQ-Construction est solidaire des travailleurs et travailleuses de la santé, solidaire des victimes du délestage, solidaire de tous ceux et toutes celles qui ont dû faire des sacrifices depuis le début de la crise. Nous sommes fiers du travail colossal que nos membres et représentants et représentantes font à tous les jours partout au Québec.